vendredi 20 mars 2009

L'homme le plus fort du monde!

Par Paul Foisy

Vers la fin du XIXe siècle, on considérait Louis Cyr comme l'homme le plus fort du monde. En 2001, le Panthéon des sports du Québec rendait hommage à ce Québécois en le nommant membre du Temple de la renommée des sports du Québec.

Mais après les belles années où Louis Cyr était au sommet de sa forme, un certain nombre d'hommes forts se prétendent le plus fort au monde. Ainsi, une douzaine d'années après le déces de Louis Cyr, J-P. Landry, un homme de 37 ans, originaire de Carleton dans le comté de Matane, est réputé l'homme le plus fort au monde ... avec sa mâchoire !



Ce Canadien français a parcouru plusieurs pays avec le cirque Barnum & Bailey. Pendant plus de huit ans avec la troupe, il fait des exhibitions de tours de force avec sa mâchoire. Ce petit homme de 117 livres réussit a soulever un poids de plus de 2000 livres avec sa mâchoire.

Un autre tour à son répertoire est de tordre en " s " un fer à cheval no 8 en tenant une extrémité du fer dans sa bouche.

En février 1925, par le biais du journal La Patrie, il invite tous les amateurs de tours de force au Club Joffre où il fera une exhibition de sa mâchoire d'acier. Landry lance également un défi à tout homme fort pour réussir à tourner un manche de hache qu'il tient dans sa bouche. Tout un phénomène…

S1 vous voulez connaître l'histoire de cet homme fort québécois, je vous invite à vous procurer sa biographie rédigée par Raymond Desbiens et publiée aux éditions JCL en 2008.

Voici d'ailleurs le résumé du livre tel que publié sur le site internet de JCL.

***

Né en 1887 dans le comté de Bonaventure, en Gaspésie, Prudent Landry ne présente pas un gabarit très imposant avec ses 53 kilos (117 livres). Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Très jeune, son entourage remarque son exceptionnelle force physique. Dès l'âge de 10 ans, il exerce le métier de bûcheron, emploi qu’il quitte en 1905 afin de rejoindre la troupe menée par son idole, l’un des hommes les plus forts au monde à l’époque, le légendaire Louis Cyr. Faisant ensuite cavalier seul, se succèdent une série de tournées au Canada, aux États-Unis, en Australie et en Europe, où représentation après représentation, il réalise une série de tours de force tout aussi surprenants les uns que les autres, notamment grâce à sa mâchoire prodigieusement puissante. Pendant quelques mois, il donnera même quelques spectacles chez nos voisins du sud, en compagnie du célèbre Buffalo Bill, l’as du tir au revolver.



Au cours de ses exhibitions données partout dans le monde, Landry défiera des centaines d’hommes forts, qui ne pourront égaler ses tours de force. Cette vie de bohème, où se côtoient les accidents et les blessures, les rencontres avec des gens importants, les foules stupéfaites et les défis toujours relevés, Landry la connaîtra pendant plusieurs années. Fers à cheval en acier trempé à tordre, barres de métal à plier et lourds barils à soulever avec les bras ou les dents seront son lot presque quotidien, jusqu’à son mariage, célébré le 24 mai 1930. Alors âgé de 43 ans, il entreprend une seconde carrière à la papeterie de Price Brothers à Riverbend, au Lac-Saint-Jean. Il œuvre ensuite sur des chantiers de construction. Après une retraite bien méritée, Prudent Landry décède à Alma à l’âge vénérable de 88ans.


Photo: La Patrie, 28 janvier 1925, p.7.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire